Acteur du numérique depuis 40 ans

De la craie aux vidéos d'écran, de la classe au MOOC, le métier de formateur, a considérablement évolué et évoluera encore..

Il y a 40 ans, et même un peu plun peu plus ;-), je jouais souvent à l'acteur, captant l'attention de mon auditoire pour le mettre au travail. Utilisant de plus en plus les outils numériques pour la formation, je suis devenu plutôt scénariste, mettant en place des situations pédagogiques (objectif, contexte, ressources). Petit à petit, je suis passé du présentiel enrichi par le numérique, aux cours totalement en ligne à grands effectifs.


L'informatique m'est en effet apparue dès les années 80 comme un outil fantastique pour faire passer certaines notions en rendant visible (voire concret) ce qui ne l'est pas toujours, pour créer des parcours personnalisés et permettre le travail autonome de l'apprenant sans le laisser livré à lui-même. Prof de maths en collège, auteur de logiciels pédagogiques, puis formateur d'enseignants dans le domaine des Tice et du multimédia, j'ai ensuite dirigé, à Sèvres, le service informatique d'un établissement tourné vers l'international.


Responsable du Certificat informatique et internet (C2i niveau 1 et niveau 2 enseignant) dans une prestigieuse et dynamique université parisienne (Jussieu), j'ai ensuite travaillé dans une jeune université de banlieue (Cergy). Actif dans le monde des MOOC depuis 2012, j'ai été responsable de la collection «Compétences Numériques pour tous» sur FUN-MOOC, trois cours joués chacun trois fois entre février 2019 et juin 2020 : «Documents dans le Cloud», «Usages du Web», «Données et Algorithmes». Ces cours, qui ont cumulé près de 40 000 inscriptions, sont disponibles de manière permanente sur fun-ressources.fr pour les établissements de l'enseignement supérieur. En parallèle, j'ai également eu la chance de participer à la naissance de Pix, la nouvelle certification de compétences numériques dont j'ai été le référent pour l'université de de Cergy.


Après ces expériences professionnelles variées, j'ai maintenant le statut de «jubilado». La liberté qu'il procure me permet de conserver quelques activités dans le domaine du numérique, pour des formations ou de l'accompagnement.